Actualités

Dispositifs indemnitaires… transitions professionnelles

Les textes sur les dispositifs indemnitaires d’accompagnement des agents dans leurs transitions professionnelles ont été publiés dans le JO du 28 février 2019 :

- Décret n° 2019-138 du 26 février 2019 relatif aux dispositifs indemnitaires d’accompagnement des agents dans leurs transitions professionnelles : le décret

- Arrêté du 26 février 2019 fixant les montants de la prime de restructuration de service et de l’allocation d’aide à la mobilité du conjoint instituées par le décret n° 2008-366 du 17 avril 2008 : l'arrêté

- Arrêté du 26 février 2019 fixant les modalités de détermination du montant de l’indemnité de départ volontaire instituée par le décret n° 2008-368 du 17 avril 2008 en cas de restructuration de service : l'arrêté

Frais de déplacement : nouveaux textes, nouveaux taux

Suite aux groupes de travail qui avaient eu lieu l'an dernier sur les frais de déplacement, une série de textes règlementaires viennent de paraître, vous trouverez:

Le SNUITAM-FSU et les caméras en abattoir

Différentes vidéos, insoutenables et inadmissibles, sur la maltraitance en abattoir circulent régulièrement sur le web mais aussi dans les médias.
Tout d’abord, l’inspection sanitaire en abattoir de boucherie relève de règlements européens et est mise en oeuvre en France par les agents du ministère de l’agriculture. L’ inspection post-mortem est réalisée de façon systématique en abattoir, par contre l’inspection ante mortem, bien qu’obligatoire est réalisée de façon aléatoire et est la variable d’ajustement des effectifs. C’est au cours de cette dernière que l’on peut empêcher la maltraitance animale par une présence systématique d’agents du service d’inspection.
Le SNUITAM-FSU réitère donc ses demandes d’effectifs d’agents des services vétérinaires en nombre suffisant pour éviter toutes ces dérives condamnables.
Pour le SNUITAM-FSU, l’utilisation de caméras pose différentes questions : LIRE LA SUITE

Retraite par points, une réforme injuste

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait annoncé une réforme systémique des retraites. Le Haut-Commissaire a dévoilé les lignes directrices de cette réforme, qui ferait passer d’un système à prestations définies à un système à cotisations définies. L’objectif est de maintenir la part du PIB consacrée aux retraites à son taux actuel (14 %) ; or le nombre de retraités étant en augmentation (durée de vie, flux), le montant des retraites va donc baisser...

Si le système des retraites est actuellement financièrement équilibré, il est dans la ligne de mire des dirigeants, qui veulent réduire le poids des dépenses publiques, et des marchés financiers, qui veulent développer la retraite par capitalisation.

LIRE LA SUITE

Pages