MAAF

MAA : création de la mission inter-régionale des examens (MIREX)

Un groupe de travail s'est réuni le 18 septembre 2019.

Ce groupe de travail avait pour objet la présentation d’une note de service portant réorganisation des missions relatives à l’organisation des examens de l’enseignement agricole. Ainsi les pôles examen et le CIRSE de chaque interrégion fusionnent et sont regroupés dans une mission inter-régionale des examens (MIREX) rattachée au SRFD placé auprès des DRAAF suivantes : DRAAF de Rennes pour l’inter-région Nord Ouest, DRAAF de Toulouse pour l’interrégion Sud Ouest, DRAAF de Lyon pour l’inter-région Sud Est et DRAAF de DIJON pour l’inter-région Nord Est pour la métropole.

LIRE LA SUITE

Mise en avant: 

La création des Secrétariats Généraux Commun (SGC)

Dans le cadre de cette réorganisaon, la circulaire du Premier ministre du 02/08/2019 met en place le regroupement des programmes budgétaires 333 et 307 consacrés au fonconnement des Directions Régionales, des Directions Départementales et des préfectures dans un nouveau programme unique 354 dès le 01/01/2020.

La création de ce nouveau programme, dont la gestion sera confiée aux préfectures, va entraîner la création de Secrétariat Généraux Commun (SGC) aux directions départementales interministérielles (DDI) et Préfectures dans un premier temps.

L'analyse du SNUITAM-FSU

Le tableau de tous les préfigurateurs de France.

Mise en avant: 
Domaine: 
Rubriques Syndicales: 

Rendez-vous (non) salarial dans la Fonction publique : inacceptable pour la FSU !

Le gouvernement refuse une nouvelle fois d'augmenter les salaires des agent-es de la Fonction publique ! Pas de dégel de la valeur du point d'indice, pas de mesures générales, pas d'abrogation du jour de carence… Quand aux non-titulaires, ils devront également attendre… Le gouvernement officialise par la même une perte conséquente du pouvoir d'achat pour l'ensemble des agent-es publics.

C'est une nouvelle forme de mépris du travail et de l'engagement des plus de 5 millions d'agent-es, dont 40 % sont en catégorie C avec des rémunérations proches du SMIC, alors même qu'ils font vivre tous les jours les services publics et la Fonction publique partout sur le territoire et souvent dans des conditions difficiles. Au-delà du nécessaire dégel de la valeur du point d'indice, la FSU avait fait, dans un courrier daté du 11 juin dernier, des propositions notamment en ce qui concerne l'évolution des échelles de rémunération. Mais le gouvernement n'a rien retenu des propositions faites par les organisations syndicales. Seule la mise en œuvre des dernières mesures du protocole PPCR, signé par la FSU en 2015, permet une amélioration du déroulement des carrières. Mais ce ne sont pas des mesures nouvelles, de plus le gouvernement les avait retardées d'un an. Cette situation est inacceptable pour la FSU. Elle est injuste pour les agent-es. Elle ne participe pas non plus à rendre plus attractive la Fonction publique ni à une meilleure reconnaissance de celle-ci par les usager-es.

Le gouvernement doit impérativement revoir sa politique salariale et s'engager dans la poursuite de la revalorisation des carrières et des rémunérations. L'inverse de sa politique actuelle ! C'est d'autant plus urgent que la future réforme des retraites, de l'aveu même du gouvernement, serait défavorable aux fonctionnaires en raison d'une telle politique salariale. C'est pourquoi, la FSU continuera de défendre le pouvoir d'achat des agent-es publics afin d'obtenir une réelle reconnaissance de leur  travail et de leur engagement au service de l'intérêt général. 

Voici le power-point présenté le 2 juillet.

Mise en avant: 
Rubriques Syndicales: 

CAP 2022 : le TSUNAMI va s'abattre sur la fonction publique

Une trajectoire des effectifs de la fonction publique d’État de - 50 000 ETP sur le quinquennat (2018-2022) avec des créations annoncées sur la même période de 18 000 emplois (1500 pour l'armée, 6500 pour la justice et 10000 pour la sécurité). Ainsi, ce sont au final 68000 ETP qui devraient être supprimés dans les ministères non prioritaires pour atteindre ce solde.
Cela correspondrait, selon la cour des comptes à une réduction des effectifs des autres ministères de près de 25%. Pour elle, le non remplacement des départs à la retraite serait largement insuffisant pour atteindre l'objectif de réduction global. Cela signifierait que des fonctionnaires seraient conduits vers la sortie, priés de traverser la rue !!.

Notre analyse...

Le tract FSU : Réorganisation des services de l’Etat dans le cadre d’Action Publique 2022

Rubriques Syndicales: 

Action Publique 2022 au MAA

Première analyse du SNUITAM-FSU sur les possibles changements annoncés par l'administration et pouvant impacter les services dans un avenir assez proche ainsi que nos interrogations

  • Transfert de missions : passage de l’instruction des dossiers PAC à l'ASP ;
  • La date de ce transfert ;
  • Situation statutaire ;
  • En termes de déroulement de carrière ;
  • Sur les parcours métier ;
  • Une culture différente ;
  • La position du SNUITAM-FSU.

lire la suite

Rubriques Syndicales: 

Réorganisation des SGAR - circulaire du 29 septembre 2015

Voir la circulaire du Premier Ministre aux Préfets de Région du 29 septembre 2015 portant notamment sur la réorganisation des SGAR.

Les SGAR devront être organisés autour de deux pôles :

  • Premier pôle chargé de l'animation régionale des politiques publiques et de la coordination interministérielle.
  • Deuxième pôle chargé de la mise en oeuvre du décret n° 2015-510 du 5 mai 2015.
Domaine: