DDT (DDTM)

MEDDE-MLET : boycott des groupes d'échanges

Depuis plusieurs mois, le dialogue social dans nos ministères ne s'articule plus qu'autour d'un fonctionnement à minima des instances.
L’administration assimile leur obligatoire consultation à un simple rôle de validation « à la chaîne » de textes qui ne vise qu'à conduire la mise en oeuvre brutale de déstructurations des services, de redéploiements des agents et d'abandon des missions.
Les groupes échanges qui avaient vocation à préparer les comités techniques ministériels ne consistent plus qu'en des exercices de « déminage » et de présentations de textes. L’administration ne tient généralement pas compte des propositions des représentants des organisations syndicales et les textes ne sont que rarement modifiés lors de leurs présentations au Comité technique ministériel.

Rubriques Syndicales: 

OPA : les décrets pour les OPA transférés

Avec le transfert des Parcs de l'Equipement aux départements, les OPA se sont retrouvés mis à disposition. Deux textes manquaient pour leur donner la possibilité d'opter pour une intégration dans le fonction publique territoriale : les conditions d'intégration dans les cadres d'emplois de la territoriale et leur retraite en cas d'intégration. Ces décrets ont été signés le 6 mai 2014;

Candidature CGT-FSU pour le CTM du MEDDE-MLET

Pour que s’affirme fortement une expression majoritaire des personnels pour un syndicalisme de transformation sociale, unitaire et rassemblée, CGT et FSU décident, à nouveau, de présenter une candidature commune à l’élection pour le Comité technique ministériel (CTM).

Cette élection au CTM est capitale pour la défense des personnels et l'avenir du Service Public. Son résultat détermine aussi la capacité à négocier, signer ou s’opposer à des accords avec l’administration, ainsi que la représentativité aux Conseils de la Fonction Publique.
Dans cet esprit, elles appellent à des rencontres dans tous les services. FSU et CGT appellent leurs adhérent/es à préparer dès aujourd’hui les conditions d’un succès électoral auprès des personnels de toutes catégories, ancré dans la réalité des services et des établissements, en favorisant une large mobilisation unitaire.
S’agissant de la recherche de possibilités de candidatures communes aux élections des CT locaux, la décision revient aux instances syndicales concernées : elle doit être examinée sur la base des réalités syndicales, et en cas d’accord comporter une clé de répartition.

Pages